A Blocier
A Blocier

Antoine Blocier (à l’arrière-plan) en compagnie de quelques élèves co-auteurs de son nouveau livre.

Des collégiens co-auteurs du livre d’Antoine Blocier

Ouest France - 26 Avril 2014

L’initiative

Historique. L’année scolaire dernière, une classe de 5e du collège de Kervihan a rencontré Antoine Blocier, écrivain philanthrope et passionné. De cette rencontre sont nés des échanges intenses et passionnants, à l’issue desquels, l’envie d’écrire leur est apparue. L’histoire a pris forme. Les élèves écrivent, Antoine Blocier commente, oriente, interroge…

Ainsi naquit l’un des chapitres de son nouveau roman «  Maëlys et le joueur d’échecs » (éditions Krokoën), paru en février 2014.

Les thèmes sont brûlants et d’actualité : exploitation des enfants, clandestinité, exclusion, (in) différences,… mais aussi fraternité entre adolescents décidés à s’entraider et à changer le monde, sur fond d’échecs.

L’histoire : Iqbal et son père ont fui le Bangladesh où leur famille est harcelée par la mafia du textile. En France, Iqbal rencontre Maëlys et ses copains qui vont l’aider à échapper à la police. Surdoué des échecs, Iqbal se fait rapidement remarquer et participe à un grand tournoi qui va lui permettre de bénéficier d’un titre de séjour pour rester en France. Ce livre est inspiré d’une histoire vraie, celle de Fahid Mohammad, jeune bangladais de 11 ans devenu champion de France d’échecs en 2012, après être entré clandestinement en France.

L’écrivain a manifesté le désir fort de revoir ses jeunes co-auteurs dont il a gentiment fait paraître le nom au début du livre et dans lequel il a mis en scène le collège. Pour Morgane Le Gall, professeure de français, à l’initiative de ce projet, «  écrire avec un auteur et être publié, ce n’est pas donné à tout le monde ». Les collégiens ont trouvé «  ce travail d’écriture intéressant et différent du scolaire. Écrire en groupes est très motivant et avoir son nom à côté d’un auteur, c’est flatteur ».

Antoine Blocier rencontrait, jeudi 24 avril, dans l’amphithéâtre du collège, les curieux, les amoureux de littérature pour parler de ses romans, de l’écriture, de ce projet et dédicaçait son nouveau livre.