Le Télégramme - 21 mars 2015

Journées prévention. 375 élèves à l’Archipel

Jeudi et hier, à l’Archipel, la ville a organisé la 6e édition des journées prévention, spécialement dédiées aux jeunes collégiens de Saint-Joseph et Kervihan et les secondes générales et professionnelles du lycée de Bréholou.

Étaient présents aux journées prévention jeudi et hier, des professionnels de l’éducation, de la prévention et de la santé. Sur les deux jours, 375 élèves ont pu échanger sur trois thématiques à travers trois ateliers animés par plusieurs intervenants.

L’objectif de ces journées était de proposer une approche différente des habituelles rencontres et de favoriser les échanges entre eux par la parole. Des animateurs du service enfance et jeunesse s’étaient rendus au préalable dans les classes afin d’établir un premier contact.

Trois ateliers proposés

Comme l’a souligné la directrice du lycée Bréholou, Marie-Pierre Gousset, « les élèves ont apprécié de parler de manière concrète de certaines choses sans qu’on leur fasse la morale. La mixité dans les ateliers était intéressante. En plus, ils ont eu des petits cadeaux  ».

Trois ateliers étaient proposés. Le premier, portant sur les relations filles-garçons, était animé par Nathalie Langlois et Sophie Calvez du Planning familial de Quimper et par le lieutenant Christophe Baulard, commandant de la gendarmerie de Fouesnant. À travers des jeux de rôle, la sexualité, l’effet de groupe… ont été abordés de manière simple.

Le second atelier portant sur les bons usages d’internet, animé par Marie Bastian et Inès Ben Salha de l’association e-enfance et par Alain Capp, de la délégation régionale d’Orange, présentait les dangers des nouvelles technologies.

Les risques auditifs

Le troisième atelier, animé par Sourdine et la société Amplifon portait sur la surdité et avait pour but de sensibiliser les jeunes à l’importance de préserver leur capital auditif. « Il faut savoir que 69 % des jeunes écoutent leur baladeur quatre heures par jour en moyenne. Notre association concentre ses forces sur le capital auditif des jeunes et les prévient des dangers qui les entourent comme les discothèques, bars musicaux  », a expliqué l’une des membres de l’association Sourdine.

© Le Télégramme

Ouest France - 23 mars 2015

Les 19 et 20 mars, les élèves de 3e des collèges Kervihan et Saint-joseph, ainsi que la seconde générale de Bréhoulou, soit 375 élèves au total, auront bénéficié chacun d’une demi-journée de sensibilisation.

Trois thèmes ont été choisis, présentés sous forme d’ateliers. Afin de libérer la parole des jeunes, les ateliers ont eu lieu hors cadre scolaire, à l’Archipel.

Chaque atelier est animé par deux intervenants provenant d’horizons différents. Ces angles variés dynamisent les discussions, et enrichissent les informations nécessaires aux jeunes pour alimenter leurs propres réflexions.

1er atelier  : « les relations garçons/filles », animé par le centre de planification et d’éducation familiale de Quimper et la gendarmerie de Fouesnant.

2e atelier : « les bons usages de l’internet », animé par l’association e-Enfance et Orange.

À noter que c’est la première fois dans le Finistère que le fournisseur d’accès se prête à un échange ouvert avec les jeunes.

3e atelier : « l’audition », animé par l’association sourdine et la société Amplifon.

Il s’agit de la réédition de l’action qui s’est déroulée la semaine dernière au lycée de Bréhoulou (lire notre édition du 13 mars).

Ces journées en sont à leur sixième édition, organisées à l’initiative de la ville de Fouesnant, elles rencontrent un grand succès auprès des professionnels de l’éducation, de la prévention et de la santé.