Découvrez l’article du journal Le Télégramme qui annonçait cette importante manifestation le vendredi 5 juin.

Le 19e Festival UNSS danse aura lieu aujourd’hui et demain à l’Archipel. Pas moins de 18 collèges et lycées du Finistère, dont le collège Kervihan, participeront à cet événement qui réunira 363 élèves des différentes associations sportives de danse des établissements publics du département.

Le thème choisi cette année sera « Assumer son expression artistique, maîtriser ses émotions et accepter le regard des autres ». L’objectif étant de permettre à tous les élèves pratiquant la danse à l’UNSS, avec leur professeur d’EPS, d’accéder à une scène, pour présenter une création collective. Mais également d’enrichir leur culture et leur gestuelle en danse en leur faisant vivre deux ateliers animés par des artistes professionnels. Plusieurs axes seront proposés aux participants. Tout d’abord « L’élève chorégraphe » qui devra faire confiance à son esprit créatif (oser, proposer, faire des choix) et être à l’écoute, prendre en compte les idées de chacun, la singularité. « L’élève spectateur » devra, lui, se rendre disponible pour la prestation des autres, observer de façon attentive et critique, toujours dans la notion de respect et de l’évolution artistique, et enrichir sa culture danse en leur permettant d’assister à un spectacle amateur, suivi d’une rencontre avec les artistes.

Près de 400 élèves volontaires du Département vont ainsi créer, à l’aide de leur enseignant d’EPS, une chorégraphie. Ces créations seront « données » entre collégiens et lycéens du Festival.

Par ailleurs, les danseurs professionnels seront omniprésents au cours de ces deux journées (lire ci-dessous). Grâce à près de 50 heures d’ateliers, les artistes vont transmettre leur passion et leur savoir aux élèves de manière à les accompagner et à les rassurer sur leurs qualités de danseurs. Pour le 19e festival, dans le spectacle du soir, plusieurs compositions artistiques vont se succéder sur scène. Ainsi s’enchaîneront prestations de certains intervenants professionnels associées à la mise en chorégraphie de certains amateurs d’âges différents (enseignants d’EPS, groupes du conservatoire, UBO). L’idée générale est de montrer aux élèves participant aux ateliers comment ils peuvent réinvestir différents styles de danse dans une création artistique et alimenter leur esprit créatif.

© Le Télégramme