L'escalade ? Un travail d'équipe.
L’escalade ? Un travail d’équipe.

Le collège de Kervihan accueillait, jeudi et hier, un stage de formation EPS académique à l’Espace de Kervihan. Vingt-quatre enseignants venus de toute la Bretagne ont participé à cette session qui utilisait l’escalade « sur l’approche dans et par la complexité ». Derrière ces termes quelque peu abscons, il s’agissait, pour les enseignants, d’utiliser un support tel que le mur d’escalade pour acquérir des outils destinés à favoriser l’éducation des élèves.

« Il s’agit d’un temps de réflexion, d’un laboratoire d’expérimentation pour les professeurs d’EPS », commente Julien Gagnebien, responsable de la formation continue au sein de l’académie. « Chaque année, de tels stages sont organisés sur des thématiques aussi diverses que la musculation, l’athlétisme-natation, l’accrosport-danse et donc l’escalade », poursuit-il. L’activité n’est qu’un vecteur. « Les enseignants ne sont pas ici pour hausser leur niveau personnel de pratique mais bien pour progresser et répondre aux besoins des élèves, de la 6e à la terminale ».

Thomas Dely et Sylvain Portier, enseignants et animateurs du stage, parlent de « mutualisation des ressources et d’élargissement de compétence ». Plus clairement, les participants doivent assimiler des méthodes pour permettre à l’élève de s’engager tout en réfléchissant. « Pour qu’il puisse faire des choix, les valider, les argumenter ».

© Le Télégramme - 28 mars 2015