info document -  voir en grand cette image

Le jeudi 24 mai 2018, au blokhaus de Cleut-Rouz à Mousterlin, ces deux classes, avec Mme Rabot et M. Daudier, ont vu le spectacle « Blockhaus ».

Publié dans le journal Le Télégramme du jeudi 17 mai 2018 :

Théâtre. Au blockhaus de Cleut Rouz

info document -  voir en grand cette image

Légende de la photographie : "Alexandre Koutchevsky est auteur et metteur en scène au sein de la compagnie Lumière d’août, créée en août 2004 à Rennes. (Photo : DR)"

Alexandre Koutchevsky est auteur et metteur en scène au sein de la compagnie Lumière d’août, créée en août 2004 à Rennes. (Photo : DR)

Accueilli en résidence en 2014 et 2017, l’auteur et metteur en scène fouesnantais Alexandre Koutchevsky est un habitué de L’Archipel. Son spectacle, « Blockhaus », sera joué par la compagnie Lumière d’août, le 24 mai à 20 h 30, à Cleut Rouz.

Après avoir été formé au Théâtre de Folle Pensée à Saint-Brieuc et à l’Université de Rennes, Alexandre Koutchevsky est aujourd’hui auteur et metteur en scène au sein de Lumière d’août. En tant que metteur en scène, il développe depuis 2007 un projet de théâtre-paysage, intitulé « Ciel dans la ville », sur les territoires aéroportuaires de Rennes, Bamako, Ouagadougou et Brazzaville. Son spectacle « Blockhaus » se joue par ailleurs sur les bunkers du Mur de l’Atlantique depuis 2014. Lumière d’août a été créée en août 2004 à Rennes. C’est une compagnie théâtrale et un collectif de six auteurs, dont trois sont également metteurs en scène. La compagnie fonde son travail sur les textes qui s’écrivent aujourd’hui, sur les formes artistiques contemporaines et leur diffusion auprès de publics variés.

La fragilité du vivant rencontre les tonnes de béton armé

« On les escalade enfant, on s’y râpe les genoux.
Et puis, à force de les voir, on finit un jour par s’interroger sur leur existence, sur leur histoire. On en arrive à ce constat que les blockhaus constituent aujourd’hui à peu près les seules traces de la Seconde Guerre mondiale dans le paysage. Si la nature se charge de les émietter, il n’en reste pas moins que ces bâtiments sont encore là pour longtemps, alors qu’il ne restera bientôt plus personne de vivant ayant connu cette époque », confie la compagnie. « Blockhaus » est une pièce où la fragilité du vivant rencontre les tonnes de béton armé. Le théâtre-paysage d’Alexandre Koutchevsky s’empare de ces objets anciens, en français mais aussi en allemand. « Blockhaus » est nourri, entre autres, de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et du paysage. Mais aussi des liens actuels entre la mémoire de ceux qui vivent encore et l’écriture officielle de l’Histoire.

© Le Télégramme-17-05-2018

Cliquez pour voir l’article du Télégramme en grand format


Voici aussi l’article du journal Ouest France du mercredi 23 mai 2018 :

Voir en ligne : Cliquez pour voir des photographies de M. Daudier.