Des élèves étudiants et médecins sont venus plusieurs fois au collège devant les classes de 5e pour réaliser un projet sur la thématique du cyberharcèlement. Voici quelques photographies d’une des séances en janvier 2020.

Mehdi BENAZZA, Anaïs BERNARD, Nolwenn CARIOU, Anaïs LE BERRE, Oriane PAGE et Loane PEDRONO ont laissé des petites cartes avec quelques règles simples :

info document -  voir en grand cette image
info document -  voir en grand cette image

Pour en savoir plus :

Le cyberharcèlement prend en compte différents moyens tels que :

  • Les intimidations, insultes, moqueries et menaces en ligne
  • La propagation de rumeur en ligne
  • Le piratage en ligne et l’usurpation d’identité numérique
  • La création d’un sujet de discussion, d’un groupe ou d’une page sur un réseau social à l’encontre d’une personne
  • La publication d’une photo ou vidéo embarrassante

Les conséquences qui s’ensuivent peuvent-être multiples :

  • L’isolement
  • La perte de confiance en soi
  • La dépression, le suicide
  • Les problèmes de santé
  • La phobie et l’échec scolaire
  • L’agressivité physique

Pour se protéger du cyberharcèlement ou pour y faire face, des moyens existent tels que

Protéger ses données personnelles :

  • Utiliser des mots de passe sûrs
  • Ne pas divulguer des informations trop personnelles à des inconnus et bien connaître les paramètres de confidentialité des réseaux sociaux
  • Bloquer les contacts qui paraissent suspects

Ne pas participer, ne pas encourager le harcèlement :

  • Ne pas croire tout ce qui est publié en ligne
  • Ne pas participer à des moqueries, ne pas faire suivre des messages de harcèlement

Ne pas entrer dans le cercle vicieux de la violence :

  • Ne pas répondre aux provocations

Signaler les abus et demander de l’aide :

  • Aux parents et adultes du collège (CPE, surveillant, professeur principal, infirmière scolaire, assistante sociale scolaire)
  • Sur le réseau utilisé pour harceler via un bouton mis en place pour signaler un abus ; il peut permettre de supprimer les messages injurieux voire de fermer le compte de l’harceleur
  • Contacter l’association e-Enfance d’aide aux victimes de cyberharcèlement en ligne : Net Écoute (0800 200 000) qui apporte conseils, soutiens et aide juridique

Voir en ligne : Cliquez pour voir les photographies

Documents à télécharger