Antoine Blocier a ses quartiers du côté de Kervihan. (Photo d’archives)

Écrire avec un auteur et être publié, le rêve pour un passionné de littérature. Mais un rêve éveillé pour une classe du collège de Kervihan, dont la rencontre avec l’écrivain Antoine Blocier a accouché d’une co-écriture.

L’an passé, une classe de cinquième du collège fouesnantais de Kervihan rencontrait Antoine Blocier, écrivain philanthrope et passionné. Après trois heures d’intenses échanges, tous partagent la même envie, la même passion. Les élèves espèrent, Antoine Blocier jubile. L’aventure prend corps, mais à distance. Les jeunes écrivent, leur mentor commente, oriente et interroge. Ainsi est né l’un des chapitres de son nouveau roman, « Maëlys et le joueur d’échecs » (édition Krakoën) paru en février 2014. Les thèmes sont brûlants et d’actualité : l’exploitation des enfants, l’immigration, la clandestinité, l’exclusion, l’indifférence. Mais également la fraternité entre ados fermement décidés à changer le monde, sur fond d’échecs.

Des ateliers avec des élèves de sixième

Antoine Blocier a manifesté le désir de revoir ses jeunes co-auteurs, dont les noms apparaissent au début de son ouvrage. Ainsi, il sera à Kervihan lundi et mardi. Il organisera aussi deux ateliers d’écriture pour les 26 élèves de 6 e 7. Ce sera l’occasion pour eux de réfléchir avec Antoine Blocier à la genèse même d’une oeuvre (le choix de thèmes, du style d’écriture, la création de personnages). Et puis d’écrire. L’auteur reviendra ensuite deux fois au collège avant la fin de l’année scolaire. Il se propose également de rencontrer parents, curieux et amoureux de littérature pour parler de ce projet ambitieux et de dédicacer ses romans, lundi, à partir de 18 h, dans l’amphithéâtre de l’établissement.

© Le Télégramme - Vendredi 5 décembre 2014