Alain Troelle
Alain Troelle

Alain Troëlle veut s’inscrire dans les pas de son prédécesseur..

Le Télégramme 28/08/14

Le collège de Kervihan est en pleine effervescence, la rentrée approche à grands pas. Une rentrée loin d’être anodine puisqu’elle sera marquée par deux événements d’importance dans la vie de l’établissement : la nomination d’un nouveau principal, Alain Troëlle, et la création de deux classes supplémentaires.

Alain Troëlle, 49 ans, en couple, deux enfants, a débuté sa carrière dans l’Éducation nationale dans le Val d’Oise. Il y enseigne la technologie à partir de 1989, avant de passer le concours de personnel de direction, en 2001. Durant quatre ans, il occupe le poste de principal adjoint à Montmagny, toujours dans le Val d’Oise. Par voeu, il retrouve ensuite la terre de ses ancêtres. Tout d’abord au collège Laennec de Pont-l’Abbé, puis au collège Paul-Langevin du Guilvinec, qu’il dirige depuis 2009.

Poursuivre dans la voie tracée

L’arrivée d’Alain Troëlle à Kervihan pourrait être vécue comme une simple mutation, un passage dans une vie professionnelle de fonctionnaire. Seulement à Fouesnant, le désormais ex-principal du collège du Guilvinec succède à Jean-Yves Vautier, en place depuis une décennie. Le chef d’établissement faisait l’unanimité, l’homme également. Alain Troëlle connaît l’ampleur de l’héritage et n’entend pas révolutionner le mode de fonctionnement du collège. Avec sa personnalité propre, il souhaite poursuivre dans la voie tracée par son collègue. Alain Troëlle se dit : « Heureux d’être nommé à Fouesnant. On sait que Kervihan est un établissement qui fonctionne, notamment au niveau des personnels, des équipes de vie scolaire et enseignante. Le taux de réussite au Brevet des collèges a été de 90,70 % cette année. Le challenge à relever est beau ».

776 élèves attendus

Son premier challenge ? Gérer l’ouverture de deux classes, une 6e et une 3e. L’établissement compte aujourd’hui 776 élèves, contre 750 l’an passé. Le collège avait également accueilli 25 élèves supplémentaires lors de la précédente rentrée. Sans création de classe. Entre renouvellements et créations de postes, quatorze nouveaux professeurs rejoignent l’équipe enseignante à la rentrée. Soit 51 professeurs (45 équivalents temps plein).

« Une migration du privé vers le public »

Pour Xavier Pivert, principal adjoint, « il s’agit d’une forte migration du privé vers le public dans le Pays fouesnantais ». Il ne saurait expliquer cette situation, qu’il juge « atypique », autrement que par «  la multitude des activités proposées à Kervihan, ainsi que par la qualité du site internet, régulièrement alimenté par les enseignants eux-mêmes ».