Les services du Conseil départemental ont répondu à notre demande concernant l’élagage d’arbres devenus dangereux, faisant trop d’ombre à certaines salles de classe ou engendrant des dégradations dans les évacuations d’eau de pluie sur les toits.

Ce travail fait suite à l’arrachage des bambous qui a été un gros chantier pendant le mois de février. L’étape suivante va consister à ré-engazonner et replanter à la faveur du printemps.

Voir en ligne : Cliquez ici pour voir les photographies