info document -  voir en grand cette image

Découvrez l’article du journal le Télégramme paru dans l’édition du samedi 1 octobre 2016.

En sortie de giratoire, la prudence est de mise.

Durant deux jours, le collège Kervihan a vécu au rythme de l’action « Collège à vélo », une action citoyenne et écologique menée par la Prévention routière auprès des 200 élèves de 6e, en partenariat avec le Comité départemental de cyclotourisme (CDCT) et le conseil départemental.

Le Département finance depuis plusieurs années l’action de la Prévention routière auprès des collégiens pour les sensibiliser à la circulation à vélo. L’ensemble des élèves de 6e de Kervihan a bénéficié, cette semaine, d’un rappel théorique du Code de la route, par Yves Cario : « Nous avons abordé la signalisation routière et la sécurité à vélo ». Les collégiens ont ensuite été mis en situation pratique par Pierre Gouret et ses amis du CDCT.

De la théorie à la pratique

Un plateau installé dans la cour de l’établissement fouesnantais a intégré l’ensemble des situations examinées lors de la session théorique avec les différents régimes de priorité : stop, feu tricolore, cédez le passage, franchissement d’un giratoire, priorité à droite. Mais également les situations dites « accidentogènes », comme l’angle mort. « C’est un exercice de concentration et de maniabilité, d’équilibre », indique Pierre Gourret, qui intervient chaque année dans une quinzaine de collèges du Finistère. « Nous rencontrons environ 1.200 élèves », précise-t-il. Est enfin arrivé le temps de la mise en situation sur un parcours réel. Par groupes d’une quinzaine d’élèves, les collégiens sont partis pour une balade encadrée de 20 minutes. Ils ont en particulier cheminé sur l’aménagement cyclable de la RD45 (lire ci-dessous). Guidés par les bénévoles du CDCT et tout de jaune réfléchissant vêtus, ils ont pris soin de bien tendre le bras dans les ronds-points. Et quel bonheur de voir les automobilistes leur céder le passage et la priorité. Mais les cyclos nous le confirment, « cet élan n’est que passager ».

© Le Télégramme – Samedi 1 octobre 2016