Le Télégramme -05 octobre 2014

Le collège de Kervihan accueille en stage pendant quatre semaines Gaëlle Limeretz, une élève diététicienne. Sa présence dans l’établissement coïncide avec la mise en place d’un code couleur au service de restauration pour sensibiliser les élèves à l’importance des repas équilibrés.

Diététique

Vendredi, elle a notamment animé une « Opération petit-déjeuner » auprès des élèves de sixième. Gaëlle Limeretz, élève diététicienne, avait préparé cette action en intervenant dans toutes les classes de sixième en lien avec une diététicienne confirmée de l’Ireps, les professeurs de SVT et le chef cuisinier.

« Un grand bravo à toute l’équipe de cuisine qui était sur le pont très tôt vendredi pour préparer ce temps fort de l’éducation à une bonne nutrition », dit Alain Troëlle, le principal de l’établissement. Les professeurs, la vie scolaire, les secrétaires et la direction étaient mobilisés pour encadrer les élèves, les conseiller et même les servir. « Les élèves ont déclaré être très satisfaits par cette initiative.

Souhaitons que, chaque matin, les élèves prolongent cela en prenant un bon petit-déjeuner avant de se rendre au collège », poursuit Alain Troëlle.

Ouest France - 07 octobre 2014

Les 6e se sont retrouvés autour d’un petit-déjeuner

Mme Rigaudière, diététicienne à l’Ireps (Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé) et Gaëlle Limeretz, élève diététicienne, ont sensibilisé tous les élèves de 6e du collège de Kervihan à la notion d’équilibre alimentaire.

À partir du « code couleurs » symbolisant les différentes catégories d’aliments, les collégiens ont découvert l’importance de « manger équilibré » sans oublier les activités physiques.

Vendredi 3 octobre, c’était l’heure de l’évaluation des acquisitions, autour d’un petit-déjeuner commun (en composant individuellement un repas équilibré), pris dans l’établissement et organisé en collaboration avec les professeurs de SVT et le chef cuisinier. « Un grand bravo à toute l’équipe de cuisine qui était sur le pont très tôt pour préparer ce temps fort de l’éducation à une bonne nutrition », déclarait Alain Troëlle, le principal. Les professeurs, la vie scolaire, les secrétaires et la direction étaient mobilisés pour encadrer les élèves, les conseiller et même les servir.

Les élèves ont déclaré « être très satisfaits de cette initiative ». « Souhaitons que, chaque matin, les élèves prolongent cela en prenant un bon petit-déjeuner avant de se rendre au collège ».