Vincent Helpin et Simon Fournier
Vincent Helpin et Simon Fournier

Le jeudi 11 septembre à 13h, dans l’amphithéâtre

Deux jeunes ingénieurs présenteront leur projet aux deux classes de 5è qui les suivront pendant leur trajet pour rallier « Quimper- Pékin à vélo ».

Ce projet est soutenu par le conseil général au titre de la dimension initiative, et engagement des jeunes.

Leur départ de de Quimper est prévu samedi matin.

Ces deux jeunes étaient scolarisés au collège de Kervihan et ont souhaité dès l’élaboration de leur projet associer « leur collège » et donc les élèves qui ainsi participent à ce projet d’envergure.

Il est prévu que Madame Péron Conseillère générale soit présente au titre de sa délégation jeunesse sur le département. Mme Conan qui a porté ce projet a un empêchement et sera excusée.

Le projet

Quimper – Pékin à vélo

« Vincent Helpin et Simon Fournier, deux jeunes sud-finistériens, se sont lancés le défi un peu fou de rallier Pékin depuis Quimper, et cela à vélo ! Cette aventure hors du commun qui les amènera à traverser d’Ouest en Est une grande partie de l’Eurasie, est en pleine concrétisation puisque le départ est désormais imminent

Outre le défi sportif et humain, ces deux ingénieurs en performance énergétique et environnementale du bâtiment se sont fixés comme objectif d’étudier l’architecture traditionnelle des pays traversés.

Ils sont en effet convaincus que les constructions dites vernaculaires peuvent être sources d’inspiration pour la conception ou la rénovation de bâtiments plus durables et moins énergivores. Les deux ingénieurs tenteront d’analyser les bâtiments vernaculaires croisés sur leur route, pour en tirer des enseignements qui leur seront utiles dans leur métier. Par ce travail, ils souhaitent également apporter des éléments de réponse à la problématique urbaine très actuelle : Comment construire de meilleures villes pour offrir de meilleures vies ?

Enfin ils vont faire vivre aux élèves des collèges de Fouesnant tout au long de leur voyage leur projet et à travers lui déjà depuis plus d’un an, les amener vers les réflexions du possible, se projeter et expérimenter à travers un projet , un moyen structurant pour l’autonomie et pour soi » . A suivre … »

Pour en savoir plus :
Le Télégramme du 22 août 2014

  • « Road trip. 18.000 km, 21 pays, deux vélos »

cliquer ici