simulateur deux roues motorise
simulateur deux roues motorise
Ouest France 03 décembre 2013

Durant toute la semaine, du lundi 2 au vendredi 6 décembre, tous les élèves de 3e des collèges de Kervihan et Saint-Joseph seront sensibilisés aux risques liés à la conduite d’un deux-roues motorisé. En partenariat avec les deux établissements, Cathy Kerloc’h, conseillère municipale déléguée à la vie scolaire et référente à la préfecture, a programmé des interventions sur le thème de la sécurité routière.

Dans un premier temps, l’intervenant, Michel Coïc, a présenté l’équipement obligatoire (le casque) et vivement conseillé (gants, vêtements adaptés) pour conduire un deux-roues. Il a également mis en garde les collégiens sur « la vitesse, l’alcool, le cannabis, la fatigue qui sont les principales causes d’accidents de la route chez les jeunes de 15 à 25 ans » .

Dans une deuxième partie, les ados ont utilisé un simulateur qui permet de prendre conscience des dangers liés aux autres véhicules et qu’«  en deux roues on est peu protégé ».

Le Télégramme 6 décembre 2013
amphitheatre
amphitheatre

La Sécurité routière organisait, cette semaine, des séances de sensibilisation aux comportements et dangers de la route, à l’attention des élèves de 3e de Kervihan et Saint-Joseph. 175 ados du public et 112 du privé ont ainsi bu les paroles de Michel Coïc, Christine Barré et Pierre Daëron, intervenants de la Direction départementale de la sécurité routière (DDSR).Ce programme a été initié il y a trois ans par les responsables éducatifs des collèges et la municipalité fouesnantaise, représentée par Cathy Kerloch. « Nous étions inquiets devant la recrudescence des accidents de deux-roues. Nous avons jugé qu’il était de notre devoir d’intervenir. Nous l’avons fait dans le cadre du Comité d’éducation à la Santé et à la Citoyenneté » , explique Jean-Yves Vautier, principal du collège de Kervihan. La conseillère municipale a relancé le projet et mis en place une seconde édition cette année.

Simulateur de conduite de deux-roues

Sous forme d’ateliers, les élèves ont abordé la drogue, l’alcool, la vitesse, la fatigue ou encore les tenues de protection en cyclo. Michel Coïc leur a notamment proposé d’essayer un simulateur de conduite de deux-roues. Mais, avant de chevaucher l’engin, tous devaient connaître sur le bout des doigts les règles primaires de sécurité. « Alors, comment choisit-on un casque ? ». L’intervenant a immédiatement balayé du revers de la main l’aspect esthétique pour se concentrer sur l’importance de la taille et de la forme de l’outil. L’atelier alcool et stupéfiants, animé par Pierre Daëron, semble avoir eu un fort impact sur les jeunes Fouesnantais. Témoignages et vidéos ont fait leur effet.

Site internet : securite-routiere.gouv.fr.