Classes de 6e 1, 6e 3 et leurs professeurs.

Radome -  voir en grand cette image
Radome

Après un trajet d’environ 2h30 en car, nous arrivons au centre LPO (Ligue des Protection des Oiseaux) de l’île Grande.

On nous présente les deux oiseaux que nous allons en particulier étudier : le Macareux moine et le Fou de Bassan. Nous sommes sensibilisés sur les conséquences du dégazage sauvage des cargos et de la catastrophe de l’Erika le navire pétrolier échoué au large de la bretagne le 12 décembre 1999. Cette dernière causa la mort de dizaines de milliers d’oiseaux dont en particulier le guillemot de Troïl.

Nous avons le privilège de voir en direct depuis le centre LPO la colonie de Fous de Bassan logeant pour encore quelques semaines sur l’île de Rouzic grâce à une caméra présente sur les lieux.

En sortant du centre, un magnifique paysage s’offre à nous, un peu plus loin des empilements de cailloux où nous ferons notre première photo de groupe.

Puis la pause s’impose et c’est sur la plage de Perros-Guirec que nous pique-niquons.

L’animatrice LPO nous y retrouve en début d’après-midi et nous promet déjà une croisière inoubliable dans la réserve naturelle des sept îles : marée basse, mer calme… conditions idéales pour aller observer les Fous de Bassan et une surprise nous y attend. Je ne vous en dis pas plus.

Après quelques minutes de traversée en bateau, nous découvrons un ballet incessant d’oiseaux. On ne sait plus où donner de la tête. Les commentaires donnés le matin même prennent tous leurs sens quand nous observons avec nos jumelles les gestuelles des oiseaux marquant leur territoire et la vue d’un couple de Fous de Bassan se faisant des papouilles. Après l’île Rouzic, nous partons en direction de l’île aux Moines et sur notre trajet des sept îles nous découvrons à notre grande surprise des phoques : un mâle (couleur foncée) puis un autre qui imperturbable, finira de manger devant nous son poisson puis encore deux autres dont un jeune (couleur claire)… Nous profitons également de la vue de dizaines de cormorans et des plongées en pic spectaculaires des Fous de Bassan à la recherche de poissons. Sur le retour, nous passons devant la côte de Granit Rose où nous observons de grosses pierres arrondies souvent en équilibre et qui portent de drôles de noms : la bouteille, la tortue, la sorcière….

De retour sur terre, nous entamons notre randonnée sur la côte de Granit Rose à la recherche d’un lapin, d’une tête de mort et de cette fameuse bouteille déjà observée quelques minutes plus tôt. Vous l’avez compris, nous sommes à nouveau à la recherche de nos drôles de cailloux. Après de nombreux détours et une pause artistique (réalisation d’un croquis du paysage côtier), nous achevons notre randonnée la tête bien pleine et les jambes fatiguées. Une dernière photo de groupe et nous montons dans le car qui nous amène au centre VVF.

Suite à cette journée bien remplie, c’est avec plaisir que nous nous installons dans nos chambres avec vue sur mer et balcon pour les plus chanceux. L’accueil y est très chaleureux. Après une douche et un bon repas, nous ne tardons pas à nous endormir excepté quelques jeunes infatigables…

Le lendemain matin, nous nous dirigeons vers la Cité des Télécoms. Une nuit étoilée sous un ciel transparent nous est proposée au planetarium. On y apprend à se repérer dans le ciel et à reconnaître les constellations pégase, andromède, persée…. puis un voyage interstellaire nous rappelle à quel point la terre est si petite vue d’en haut. Ensuite c’est au tour du Radome. Découverte de l’antenne de Pleumer-Bodou qui permit à la France d’échanger les premières émissions de télévision avec les américains en direct en devançant de peu nos amis les anglais ! Pas une goutte de pluie depuis le début de ce séjour et nous nous empressons de prendre notre pique-nique à l’extérieur.

Nous poursuivons l’après-midi par des activités mathématiques très variées où chacun se prend pendant quelques minutes pour un chercheur jusqu’à s’écrier EUREKA j’ai trouvé. Après une présentation rapide du GPS et de sa création par les militaires américains en 1978, nous nous lançons dans un jeu extérieur « Mission GPS ». A l’aide de notre GPS, nous parcourons par binôme de long en large la cité des Télécoms à la recherche d’indices afin de reconstituer un mystérieux message. Il est déjà temps de regagner le car et d’effectuer le voyage retour qui se déroulera dans la bonne humeur et en chansons.

DSC06934 DSC06935 DSC06940 DSC06948 DSC06949 DSC06963 DSC06978 DSC06986 DSC07015 DSC07033 DSC07037 DSC07039 DSC07055 DSC07072