info document -  voir en grand cette image

Mme Besson nous propose un retour complet sur ce très bel échange. Comme si vous y étiez !

"Armel Le Cléac’h a eu la gentillesse de venir partager avec les classes de 6e 7 et de 4e 1 certains aspects de sa vie de navigateur. Les questions furent nombreuses et Armel a parlé de son entraînement physique, de ses formations au centre d’entraînement de Port-la-Forêt et de ce qui lui apporte le golf en termes de concentration (il y a joué peu avant le départ de la Route du Rhum pour oublier l’ambiance stressante de ces jours-là).

Il nous a également expliqué ce que contient un radeau de survie et les gestes médicaux qu’il a appris auprès de médecins urgentistes.
Il a évoqué ses études scientifiques et les livres emportés lors de son premier Vendée Globe : Le Seigneur des anneaux et La longue route de Bernard Moitessier, offert par son père.

Il a expliqué que le stress pouvait être positif et que selon lui, le courage est la capacité, qu’on a tous, à se dépasser pour atteindre ses objectifs (même modestes !), mais aussi le fait d’essayer, de tenter, et de recommencer pour réaliser ses rêves.
Le sportif qu’il admire est Roger Federer qui sait, malgré son très haut niveau, rester sympa et modeste, et offre une image saine et de belles valeurs aux millions de jeunes qui le regardent et qui pourraient le prendre pour modèle.
Lorsqu’une élève lui demande si ces grandes courses en solitaire autour du monde l’ont changé, il explique qu’on revient de ces expériences avec beaucoup de recul par rapport aux nombreux tracas de la vie quotidienne, et qu’on se dit « ce n’est pas bien grave tout ça en fait ». De plus, il se rend compte après la vie spartiate à bord, qu’on a en réalité besoin de peu de choses matérielles pour être bien.
Et surtout, il a montré qu’un destin se forge peu à peu, qu’on n’est pas obligé de savoir ce que l’on veut devenir dès le plus jeune âge pour réaliser de belles choses, que tout peut se faire progressivement, au fil des occasions et des rencontres.
Son rêve ? Reprendre le départ de la prochaine Route du Rhum dans quatre ans ! On reconnaît bien là la ténacité d’un grand champion qui aura sans doute inspiré quelques jeunes de Kervihan.

Merci à Armel pour ce partage.

Nous lui souhaitons tous bon vent pour toutes ses aventures à venir !"

Mme Besson.

Voir en ligne : Revivez cela également avec quelques photographies.