Cet article a paru dans le journal Le Télégramme le lundi 21 novembre 2016.

L’accompagnement personnalisé, temps dédié à l’apprentissage de méthodes et à la maîtrise d’outils pour mieux apprendre, a fait son apparition au collège Kervihan, dans le cadre de la réforme des collèges. Depuis la rentrée, cet accompagnement concerne toutes les classes et se déroule toute l’année à raison d’une heure tous les quinze jours. Chaque niveau de classe a son propre thème choisi par les professeurs. Pour les 6e, c’est sur la méthodologie, pour les 5e, sur les langues, les 4e mettent l’accent sur l’oral et les 3e travaillent sur les mathématiques et le français. Ensuite, chaque professeur choisit son propre enseignement pour le thème, sa méthode. « Les thèmes sont en lien avec les programmes. C’est un cours avec des modalités différentes. En 3e, lors du brevet des collèges, il y a une épreuve orale notée sur 100 points relative à un projet que les élèves ont mené en 5e, 4e et 3e. Ces projets sont préparés dans le cadre de cet accompagnement », a expliqué le directeur adjoint, Xavier Pivert.

« Tout le monde est exposé »

Jeudi après-midi, une partie des élèves de la classe 4e 6, sous la conduite de leur professeur de français, Delphine Besson, ont travaillé sur la voix. Après toute une série d’échauffements et d’exercices de respiration, les élèves se sont exercés à parler d’une manière audible dans l’amphithéâtre du collège. « Ce thème permet aux élèves de progresser à l’oral. Dans chaque classe, un élève parle assez peu pendant la journée. Ils sont 29 dans la classe. L’idée est de développer leur participation orale par rapport à l’écrit. À cet âge, ils ont tendance à se bloquer, à avoir des complexes. Ceux qui sont effacés habituellement ne peuvent plus se cacher. Tout le monde est exposé », a ajouté Xavier Pivert. Les enfants ont ensuite interprété une saynète pour mettre en pratique les techniques enseignées.

© Le Télégramme