Le collège de Kervihan organisait hier son traditionnel cross dans l’enceinte même de
l’établissement. Plus de 1.000 collégiens et élèves de CM2 des écoles publiques primaires du Pays fouesnantais ont participé à l’événement.

info document -  voir en grand cette image

Il faisait bien frisquet hier matin aux abords de la piste d’athlétisme du collège. Mais qu’importe, les CM2 de Bénodet, Clohars Fouesnant, La Forêt Fouesnant, Gouesnach, Saint-Évarzec, Pleuven, Mousterlin ou encore Kerourgué n’auraient loupé le bus pour rien au monde.

Pour la première fois, ils vont rencontrer leurs futurs camarades d’école. « Car l’objectif de cette journée est multiple », explique Xavier Pivert, principal adjoint du collège. « Sportif bien sûr, car les jeunes ont l’esprit de compétition. Mais c’est également une journée d’intégration pour nos futurs élèves  ». Les primaires, qui courent avec les 6e, sont en effet pris en main par les grands de 3e. « Ça démystifie. Ils se rendent compte qu’ils sont sympas ».

Par groupes, les aînés se chargent de l’échauffement. Et en musique, s’il vous plaît. « C’est une initiative de Stéphane Mandé, coordinateur EPS du collège  ». L’exercice est devenu ludique et personne ne s’est fait prier pour réveiller un corps gourd et encore endormi.

Des courses courtes et longues

9 h 50, l’échauffement est terminé. On coupe la bande-son car l’heure des premières courses a sonné. Sixième et primaires, puis les 5e, courent en individuel, sur
une distance de 1.420 m. « Mais un classement par classes et écoles est ensuite établi  ». Le train est donné par les enseignants. « Nous avons programmé des courses courtes ou longues, selon les capacités des élèves  ».

L’après-midi, changement de décor. Les 4e et 3e, sur une distance de 1.670 m, courent en équipes, par relais. « Comme pour les 5e, les épreuves sont mixtes  ».

Certes, un classement général est établit par les enseignants d’EPS et les professeurs
des écoles. Mais est-ce là l’essentiel ?

Le Télégramme 15 octobre 2016